Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

Les règles

 

 

PRESENTATION

 

Le patinage de vitesse sur courte piste ( short track ) a commencé en 1905 au Canada et aux États-Unis, et la première compétition reconnue a eu lieu en 1909. Dans les années 1920 et 1930, le sport devient populaire en Grande-Bretagne, au Japon, en France, en Belgique et en Australie. Même si l’Union internationale de patinage incorpore le patinage de vitesse sur piste courte à son association en 1967, ce n’est qu’en 1976 que les compétitions officielles de l’ISU commencent. Ce sport a été inclus dans le programme olympique d'abord comme sport de démonstration à Calgary, puis sport olympique à Albertville en 1992. Cette discipline gagne de plus en plus d'admirateurs et de popularité après chaque Jeux olympiques

Le Short-track se pratique en patinoire sur une piste en forme d'anneau de 111,12 mètres de circonférence.

Les principales distances sont le 500 m, 1000 m, et 1500 m. Pour les plus jeunes, il y a également le 333 m (3 tours de patinoire).

 

Les courses se disputent à 4 pour les distances courtes, et à 6 pour les distances longues. Il n'y a pas de couloir, chacun est sur la même piste : les courses sont donc très disputées. Pour autant, tout n'est pas permis. Les règlements sont très stricts, et les juges présents sur la glace sont là pour veiller uniquement à ce qu'ils soient respectés. Chaque faute est sanctionnée.

Mais ces courses sont portées par un état de stress quasi magique qui leur donne un charisme indéniable, en plus de l'aspect résolument spectaculaire : 50 Km/h dans une patinoire, alors qu'une ligne droite ne fait que 28,85 m, et que les virages reviennent si vite !!! Il n'y a pas à dire, le Short-Track, c'est un sport qui décoiffe !!!

 

Les principales qualifications pour les compétitions se font sur la base du temps réalisé au 500 m. Le 500 m correspond à du sprint. Les courses, très rapides, obligent le patineur à une très forte inclinaison dans les virages, due à la force centrifuge. Cette image est la plus spectaculaire et la plus connue de notre sport.

 

 

LES DISQUALIFICATIONS

 

Les lames des patineurs ne doivent pas passer à l'intérieur des plots délimitant le virage.

  • Les patineurs dépassant un adversaire ne doivent en aucun cas le toucher ou le pousser.

  • Le patineur doit être muni de tout son équipement de protection.

  • Un patineur ne peut pas faire deux faux départs dans la même course.

  • Un patineur ne peut pas être anti-sportif (être violent ou même crier ou frapper).

  • Si une de ces règles n'est pas respectée, le patineur se verra infliger un Penalty, voire un carton jaune ou rouge en fonction de la gravité de l'incident.

  • Deux Penalty sur une même distance entrainent un carton jaune et l'exclusion du patineur pour la distance en cours.

  • Deux cartons jaune sur une même compétition entrainent un carton rouge et l'exclusion de la compétition.

  • Un patineur ayant deux cartons rouges sur une période de 12 mois sera exclu des compétitions ISU temporairement.

 

LA PISTE